Infirmier H/F Soins Généraux

CH de Gonesse

le 23-09-2022

CDD

Gonesse

7185

Missions:

  • Assurer et évaluer la réalisation des soins individualisés relevant du rôle propre et du rôle sur prescription médicale dans les domaines préventifs, curatifs
  • Accueillir les personnes soignées, les familles et les visiteurs
  • Collaborer avec équipes soignantes et médicale
  • Assurer la qualité et la sécurité des soins
  • Coordonner les actions avec les autres partenaires de santé, intra, interservices et extrahospitaliers
  • Maîtriser les soins infirmiers, les gestes d'urgence, de prévention et la gestion des risques
  • Prendre en charge la douleur du patient
  • Assurer les commandes informatisées (matériel et produits pharmaceutiques)
  • Utiliser des outils de traçabilité institutionnelle et spécifique à l'unité des soins aux patients

Qualités professionnelles:

  • Esprit d’équipe
  • Adaptabilité et polyvalence
  • Capacité d’écoute et d’empathie
  • Sens de la communication
  • Sens des responsabilités
  • Sens de l’organisation

Pré-requis:

Diplôme d'Etat d'Infirmier

Horaire de travail:

Poste de jour et/ou de nuit

 

Partager:

Date de début 01-11-2022
Salaire De 21 000€ à 32 000€
Rythme de travail Temps complet
Expérience Entre 0 et 2 ans
Domaine MCO Médecine-Chirurgie-Obstétrique

On remonte l’histoire de l’hôpital de Gonesse au 26 septembre 1208. L’évêque de Bayeux confirme que Pierre de Theilley et sa femme Aveline de Saint Cyr ont donné des terres à Gonesse pour la construction d’un hôtel-Dieu.

Pierre de Theilley était un proche de Philippe Auguste, roi de France, qui serait né ou aurait été baptisé à Gonesse. L’hôtel-Dieu est un lieu administré par l’Église qui offre l’hospitalité aux personnes pauvres ou malades, hommes, femmes, enfants ou vieillards. On y soigne en priorité les âmes pour soulager les maux du corps. De ce fait, les archives de l’époque ne nous éclairent guère sur les soins prodigués alors.

En 1913, Gauthier de Gonesse lègue une partie de ses terres contre la promesse de respecter la charité envers les pauvres.

En 1369, un règlement rappelle que les voyageurs reçus à l’Hôtel-Dieu doivent être munis d’un morceau de pain afin de continuer leur voyage.

L’Hôtel-Dieu de Gonesse compte au Moyen Âge une salle des malades divisée en deux, des cuisines, une cave, une chapelle et un dortoir pour les religieux. Grâce aux archives, nous savons que 13 frères, dont le prieur, et sept sœurs, dont la prieuse, étaient présents en 1351. L’Hôtel-dieu comptait alors une cinquantaine de lits pour les plus pauvres.

Les lépreux n’étaient pas admis au sein de l’Hôtel-Dieu, un asile propre leur était réservé connu sous le nom de la Madeleine.
Il n’en reste que quelques vestiges architecturaux (arcades du foyer Pierre de Theilley) et les riches archives hospitalières de cette époque.

Les religieux travaillant à l’Hôtel-Dieu y abandonnent leurs biens au profit de ce dernier. À la veille de la Révolution française, l’hôtel-dieu est un propriétaire terrien les plus puissant de la région.

Compétences
Compétence Niveau
Langues
Langue Niveau
Date de début 01-11-2022
Salaire De 21 000€ à 32 000€
Rythme de travail Temps complet
Expérience Entre 0 et 2 ans
Domaine MCO Médecine-Chirurgie-Obstétrique

On remonte l’histoire de l’hôpital de Gonesse au 26 septembre 1208. L’évêque de Bayeux confirme que Pierre de Theilley et sa femme Aveline de Saint Cyr ont donné des terres à Gonesse pour la construction d’un hôtel-Dieu.

Pierre de Theilley était un proche de Philippe Auguste, roi de France, qui serait né ou aurait été baptisé à Gonesse. L’hôtel-Dieu est un lieu administré par l’Église qui offre l’hospitalité aux personnes pauvres ou malades, hommes, femmes, enfants ou vieillards. On y soigne en priorité les âmes pour soulager les maux du corps. De ce fait, les archives de l’époque ne nous éclairent guère sur les soins prodigués alors.

En 1913, Gauthier de Gonesse lègue une partie de ses terres contre la promesse de respecter la charité envers les pauvres.

En 1369, un règlement rappelle que les voyageurs reçus à l’Hôtel-Dieu doivent être munis d’un morceau de pain afin de continuer leur voyage.

L’Hôtel-Dieu de Gonesse compte au Moyen Âge une salle des malades divisée en deux, des cuisines, une cave, une chapelle et un dortoir pour les religieux. Grâce aux archives, nous savons que 13 frères, dont le prieur, et sept sœurs, dont la prieuse, étaient présents en 1351. L’Hôtel-dieu comptait alors une cinquantaine de lits pour les plus pauvres.

Les lépreux n’étaient pas admis au sein de l’Hôtel-Dieu, un asile propre leur était réservé connu sous le nom de la Madeleine.
Il n’en reste que quelques vestiges architecturaux (arcades du foyer Pierre de Theilley) et les riches archives hospitalières de cette époque.

Les religieux travaillant à l’Hôtel-Dieu y abandonnent leurs biens au profit de ce dernier. À la veille de la Révolution française, l’hôtel-dieu est un propriétaire terrien les plus puissant de la région.

Compétences
Compétence Niveau
Langues
Langue           Niveau

Êtes-vous fait pour cette offre ?

Créer un compte

Je suis intéressé par cet offre !

Comment trouver mon futur poste ?

En quelques clics, partagez votre CV et indiquez vos envies. Nos équipes vous contacteront pour vous proposer des opportunités qui vous correspondent